Le Comité de Miss France historique, représenté par Antoine de Villejoie demande à Madame De Fontenay de démissionner et de procéder à la dissolution du ‘Comité Miss France De Fontenay‘.

Puisqu’elle à été exclue définitivement du Comité historique, il y a quelques années pour faute grave et a créé un comite parallèle ayant le même nom en y ajoutant simplement les termes Geneviève de Fontenay à la suite « COMITE MISS FRANCE».

Donc le « Comité Miss France historique », en tant que membre de l’Association Internationale des Concours de Beauté pour les Pays Francophones se propose de demander à Mademoiselle Valérie BEGUE de représenter officiellement la FRANCE dans les concours internationaux dont il est affilié. (juste pour emmerder Geneviève ?)

En fait Geneviève de Fontenay s’est approprié la marque « MISS FRANCE » en la déposant à titre personnel à l’INPI. Cela constitue un « détournement » de l’objet social principal de l’Association dont elle avait été exclue. Elle crée alors avec son fils, une société commerciale (SARL MISS FRANCE ) à laquelle elle cédera la marque « MISS FRANCE ». Après l’avoir exploité quelques temps, cette SARL fut vendue à la société ENDEMOL qui en deviendra propriétaire exclusif. Madame de Fontenay devient salariée en tant que « directrice générale adjointe » et Xavier en fut pendant un certain temps le « directeur général ».

Tout ceci en continuant à diriger le « Comité Miss France de Fontenay », ce qui génére un conflit d’intérêt évident et une situation interdite par la Loi.

C’est pourquoi Antoine de Villejoie, demande instamment à Madame Geneviève de FONTENAY de démissionner ainsi que  de procéder à la dissolution de l’Association dite « Comité Miss France de Fontenay ».

Une histoire qui pourrait donc se retourner contre la reine des miss .
(Source Actu Star)